fermer la fenetre

DÉCOUVREZ COMMENT OBTENIR UN CORPS MINCE ET TONIQUE QUAND ON A PEU DE TEMPS DEVANT SOI

Ce qu’il faut savoir sur les cours de gymnastique ABDOMINALE hypopressive

Ce qu’il faut savoir sur les cours de gymnastique abdominale hypopressive.

Encore peu connue, elle est déjà légèrement plus réputée que lors de la décennie précédente. Il s’agit d’une méthode inventée par Marcel Caufriez, un homme né en Belgique, et plus précisément à Frameries. L’année de sa naissance ? 1950.

Détenteur d’un certain nombre de titres honorifiques belges, il est aussi l’un des cofondateurs de la rééducation urologique et gynécologique.

Maintenant que vous connaissez-enfin-l’un des créateurs de la méthode nommée « gymnastique hypopressive », nous vous proposons une liste de choses à savoir sur cette thématique. Pour le savoir, il vous suffit de lire ce qui suit ! 

Source : http://www.motohipopresivos.com

Cours de gymnastique abdominale hypopressive : Position et contraintes 

1) Cette technique a de nombreux points forts. Bien qu’elle puisse s’adresser en priorité aux femmes, les hommes n’en sont pas exclus, car cela peut leur être utile. En effet, le but premier est de muscler le périnée.

Cette approche de la musculation du périnée est très pertinente, puisqu’elle a été adoptée par un certain nombre de spécialistes. 

2) La gymnastique hypopressive peut aisément être utilisée dans un cadre médical, mais vous pouvez aussi tout à fait la pratiquer de façon libre, soit en rejoignant une salle dédiée (C’est un cours que je donne à mon studio avec des groupes de 10 personnes), soit à domicile (avec l’aide du Programme 66 bien sûr !).

Les deux ont forcément leur intérêt. Dans les deux cas, vous apprendrez à bien vous positionner et à ne pas faire d’erreurs techniques au niveau de votre corps, ou divers faux mouvements. Bref, vous apprendrez à ne pas vous faire mal en réalisant les différents exercices demandés.

Dans le second cas (à domicile), il faut avouer que c’est plus pratique de ne pas avoir à se déplacer, c’est une économie à la fois temporelle et budgétaire puisque vous n’aurez pas à bouger de chez vous, donc vous n’aurez pas besoin de moyen de transport. Logique.

3) La gymnastique hypopressive, si elle consiste à muscler votre périnée, a d’autres facultés. Sur le plan sexuel, elle peut s’avérer transcendante, et améliorer la puissance de Madame et le contrôle de Monsieur.

Si vous êtes en situation de couple et que vous souhaitez faire épanouir vos sens les plus intimes, la gymnastique hypopressive est certainement la discipline qui vous conviendrait le mieux ! 

 

Accédez dès maintenant au Programme 66 Gymnastique abdominale hypopressive : Cliquez ici :

Cours de gymnastique abdominale hypopressive : Des efforts qui payent ! 

4) La discipline vous demandera quelques efforts physiques, mais vous verrez : à chaque fin de séance, cela paiera.

En effet, certains témoignages féminins expliquent que l’on ressent une certaine relaxation après le temps passé à faire de cette gymnastique.

Vous risquez de sentir une certaine raideur ou douleur dans vos cuisses et/ou dans vos avant-bras ainsi qu’aux épaules. Vérifiez auprès du professionnel qui vous accompagne (par simple précaution) mais, normalement, cela signifie que vous avez bien travaillé. Cet inconfort manifeste signifie aussi que vous pouvez être fière (ou fier) de vous, pour vos efforts ! 

5)  En faisant de la gymnastique hypopressive, vous ne travaillerez pas uniquement vos cuisses et vos avant-bras mais aussi vos abdominaux, votre capacité respiratoire, la durée et l’intensité de votre blocage respiratoire (le terme exact est « apnée »). Cette approche de la musculation du périnée est principalement basé sur la respiration, et finalement, c’est cela aussi qui procure ce sentiment de plénitude et de relaxation lorsque les exercices sont terminés ! 

6) Si vous voulez obtenir des résultats rapidement, stoppez votre enthousiasme et lisez ce qui suit dès maintenant : il est important d’être régulier dans vos efforts, donc il vous faudra pratiquer la gymnastique hypopressive une vingtaine de minutes environ (minimum) deux à trois fois par semaine, mais vous pouvez faire encore plus si vous le souhaitez !

C’est en étant fréquent(e) dans vos efforts que vous pourrez observer facilement comment votre corps a pu changer.

Cours de gymnastique abdominale hypopressive : Poids, descente d’organes, et…philosophie !                                  

7) Vous avez un poids légèrement ou qui dépasse considérablement l’indice de masse corporelle conseillé par les professionnelles de santé ? Dans ce cas, cette « discipline » est faite pour vous, tout en étant contre-indiquée. Non, ce n’est pas paradoxal ou contradictoire.

Explications : en fait, si vous êtes dans l’un des deux cas que l’on vient de citer (ou alors, si vous êtes enceinte ou si vous venez d’accoucher), il vous faudra demander à bénéficier d’un programme de gymnastique hypopressif spécifique, qui correspondra mieux à vos besoins.

Cependant, pour les personnes qui souffriraient de leur poids, il vous est recommandé de voir un spécialiste, qui vous prescrira alors les activités sportives et /ou les produits médicaux les plus adaptés, en fonction de votre sexe, de votre âge, de votre morphologie, etc…

8) Vous avez plus de 45 ans ? Vous n’osez pas consulter, mais vous souffrez d’incontinence ? Vous ressentez comme une lourdeur dans votre bas-ventre ? Vous avez peut-être ce que l’on appelle un descente d’organes ! L’autre nom, légèrement plus « glamour , de cette affection qui peut être à la fois honteuse, gênante et plutôt difficile à vivre car il touche directement à votre intimité, s’appelle le « prolapsus ».

Sachez que la gymnastique hypopressive peut être très intéressante dans ce genre de cas, car elle peut limiter les dégâts et/ou les symptômes, ainsi que tout votre système ligamentaire. 

Cours de gymnastique abdominale hypopressive

9) Concernant la méthode initiée par Marcel Caufriez, il est intéressant d’en connaître davantage sur sa philosophie : pas sa philosophie de la vie, mais plutôt celle qui l’a poussé à créer cette approche.

Toutes les disciplines sportives qui nécessitent de pousser sur vos abdominaux abîment le périnée.

En revanche, muscler votre périnée, sans vous occuper de vos abdominaux, peut s’avérer dangereux pour votre santé ainsi que pour votre corps. M. Caufriez a donc eu la très bonne idée d’associer les deux afin de créer ce que l’on appelle désormais la gymnastique hypopressive.

Il était en effet essentiel de combiner les deux approches, sinon, la musculation de l’un pourrait nuire à l’autre et ne serait donc absolument pas constructif, ni pour votre mental, ni même pour votre corps. 

10) Si la méthode est si appréciée, ce n’est pas, à la base, pour améliorer vos performances ou le contrôle de vous-même sur le plan de l’intimité, mais parce qu’elle est pertinente lorsqu’il s’agit de mincir une fois que l’accouchement est terminé.

Bien sûr, avant de muscler votre périnée, vous devrez réaliser une certaine rééducation-encadrée par un spécialiste, pour plus d’efficacité et par mesure de sécurité.

Rappel des bénéfices d’un cours de gymnastique abdominale hypopressive

  • Réduction du tour de taille
  • Amélioration de l’incontinence urinaire
  • Amélioration du schéma corporel
  • Amélioration des maux de dos
  • Amélioration de la fonction sexuelle
  • Amélioration de la performance sportive
  • Amélioration de la respiration

Je vous invite à découvrir Le programme 66 « Gymnastique abdominale hypopressive » pour découvrir d’autres exercices de gym hypopressive.

Oui, je veux apprendre la Gymnastique abdominale hypopressive chez moi.

Un entrainement avec des exercices hypopressifs  pour renforcer votre tonus abdominal.

Aucune Réponse

Laissez un commentaire

Mentions légales
%d blogueurs aiment cette page :